Slogan

Marché de l’Assainissement en Afrique

Qui sommes-nous ?

Programmes

Le marché & Médiathèque

Zones d'intervention

A propos du MASSAF

Une équipe pluridisciplinaire structurée ayant pour mission d’orienter les politiques, de créer de nouveaux concepts innovants, de débattre sur les technologies opérationnelles appropriées facilement mises en œuvre, d’identifier les acteurs qui peuvent faire progresser le secteur par leur génie créateur. Nous sommes un réservoir d’idées, de personnalités de haut niveau ayant œuvré et tirés les leçons du secteur depuis la conférence de MAR DEL PLATA (1970-1980) en passant par la Décennie internationale de l’eau potable et de l’assainissement (DIEPA 1981-1990), les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD 2000-2015) et maintenant les Objectifs du Développement durable (ODD 2016-2030) dans le secteur de l’assainissement.

La porte d’entrée dans la plateforme de discussion est la maitrise de la gestion des eaux usées et des excrétas à travers l’assainissement autonome qui touche près de 95 % de la population en Afrique. Ceci n’empêche pas une vision globale du secteur du génie sanitaire en amont de la santé. Cette structuration permettra de parler aussi des autres domaines de l’assainissement et du génie sanitaire tels que i) la gestion des eaux pluviales et des inondations ii) la gestion des déchets solides iii) la gestion de la pollution industrielle solide et liquide et les émanations gazeuses toxiques sur la santé humaine.

Le « think tank » Assainissement-santé-développement (ASD) n’aura aucune limite dans la réflexion et la diffusion de connaissances, il doit être un avant garde pour susciter la curiosité des acteurs et permettre de garder l’esprit libre et ouvert dans le secteur de l’assainissement afin de faire éclore les prémisses de nouvelles « start up » en Afrique dans le sous-secteur.

Cette plateforme sera le lieu d’expression des acteurs de l’Etat qui doivent encore jouer leur rôle régalien et permettre au plus grand nombre de disposer de systèmes appropriés d’assainissement, d’aménagement urbain adéquat et de comportement citoyen pour préserver un environnement durable. Les revues des politiques passées et les leçons négatives et positives seront recensées et diffusées à grande échelle.

Les expériences communautaires et les résultats des recherches dans les écoles d’ingénieurs et les laboratoires universitaires seront également compilés, analysés et publiés.

Les domaines transversaux comme les aspects économico-financiers, environnementaux et sociojuridiques et légaux illustreront les débats dans les projets réalisés par les partenaires.
Un premier défi consisterait à mettre en place un « think tank » de notation des pays /et des banques de développement dans le secteur pour les meilleurs indicateurs de progrès dans le secteur de l’assainissement.

Un immense travail sera réalisé par les chercheurs universitaires, les décideurs des Etats et le secteur privé occupera une place très importante dans la réflexion.

Notre équipe est une équipe pluridisciplinaire composée d’expert en ingénierie de l’environnement hydraulique déchet solides et liquide, en évaluation environnementale et étude d’impact, d’expert géomaticienne et Système d’Information Géographique, d’expert en Génie sanitaire, d’expert en ingénierie sociale, d’expert en ingénierie financière spécialiste des aspects économiques et financiers, d’expert en Génie rural, d’expert en biologie spécialiste en écologie et biotechnologie, d’expert en marketing social. Toutes ces spécialités sont au cœur du bon fonctionnement de toutes les activités de l’assainissement dans toutes les pays avec lesquels nous collaborons.

Nous croyons que le développement du secteur de l’hygiène de l’environnement en Afrique passera par la construction d’un secteur privé performant et responsable, constitué de porteurs de projets et de PME enracinés qui peuvent petit à petit prendre la mission de conception d’exécution, et de contrôle des infrastructures, capables de proposer un accès aux biens et services essentiels à tous localement et soucieux des problématiques environnementales, sociales et de gouvernance à tous les niveaux de décision.

Le MASSAF créé en 2016 par le Dr. Ing Cheikh Sidia Toure, Ex Directeur General du Centre Régional pour l’eau Potable et l’Assainissement à faible cout (CREPA) est expert en Assainissement. Il a été le fondateur du Réseau international de formation en Afrique Francophone pour les technologies appropriées en Eau et Assainissement, programme supervisé par la Banque Mondiale dans les années 1990 -2000. Expert de l’organisation mondiale de la santé et Professeur à l’ex Ecole Inter Etat des Ingénieurs de l’équipement rural (EIER) et chargé de cours à L’Ecole polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) dans les années 1982-1990, il a participé fortement à l’introduction des premières méthode/outils participatives dans le secteur de l’eau et de l’assainissement.

Il est actuellement le Directeur General du Cabinet Environnement –Déchet – et eau (EDE) international implanté à Dakar et dans certains pays d’Afrique de l’Ouest comme la Cote d’Ivoire, le Burkina Faso et le Niger. L’équipe EDE compte une cinquantaine de collaborateurs basés au Sénégal et les autres pays francophones en Afrique de l’ouest et du Centre.

Le MASSAF a eu dès l’origine pour vocation de soutenir spécialement l’assainissement autonome touchant 95 % des populations et l’assainissement en général ayant un impact sur la santé des populations. La MASSAF veut devenir un Incubateur africain des entreprises/projet/et station de Recherche appliquée   responsables qui veulent promouvoir le secteur de l’assainissement, capables de développer une activité rentable et durable.

Le MASSAF travaille étroitement avec la Fondation Bill et Melinda Gates dans son programme Eau /Hygiène /Assainissement et il développe des synergies étroites avec les pays pour disséminer les idées novatrices et leçons positives issues des processus d’apprentissage structurées dans les programmes financés avec leurs partenaires comme la Banque Mondiale, la Banque Africaine de Développement, l’Union Européenne, la Banque Islamique de Développement (BID) etc….

Dans les dix années à venir, nous voulons contribuer à créer ou développer au moins 60 projets/entreprises, créer au moins 1 200 emplois directs et changer la vie d’au moins 12 000 personnes, mais aussi démontrer la viabilité et rendre replicable le modèle.

Le Massaf tentera dans son approche de laisser se développer une réflexion et des stratégies novatrices pouvant constituer des modèles cohérents et pertinents à répliquer à travers des approches ayant permis un succès durable tant du point de vue institutionnel, technique et financier.

L’objectif du MASSAF consiste à diffuser les résultats et approches des leçons positives qui peuvent permettre la création et le développement durable de petites, moyennes et grandes entreprises africaines dans le secteur de l’hygiène de l’environnement et de l’assainissement. Ce tissu d’entreprises va accompagner les Etats dans le développement du secteur de l’assainissement.

On observe en effet un déficit significatif des entreprises formelles sur le continent africain dans le secteur de l’assainissement et de l’hygiène de l’environnement. S’il en existe elles sont ralenties dans leurs expansions par deux obstacles qui les touchent en particulier : le manque de financement à long-terme et l’accès limité aux compétences.

Le secteur privé est pourtant essentiel dans le développement de ce secteur et du continent africain, car il i) crée des emplois, ii) améliore l’accès aux biens et services essentiels sur les marchés.

Engagement pour le Développement

Massaf accorde une attention particulière aux porteurs de projet, dans le souci de faire converger les intérêts des entreprises et ceux de la collectivité.

Exigence

Incontournable aux yeux de nos investisseurs, cette valeur est associée à la rigueur de la gestion et à l’efficacité économique de nos projets.

Esprit entrepreneurial

L’innovation et le pragmatisme sont au cœur de notre démarche, tant pour assurer la croissance des entreprises que dans la gestion quotidienne des projets.

Intégrité

C’est une valeur indispensable à l’installation d’une relation de confiance avec les investisseurs, mais aussi avec les entrepreneurs et les collectivités. L’intégrité des équipes constitue également un principe d’action fondamental sur le